Vincent Morin Blog : e-marketing emailing & buzz

Actu et techniques e-marketing, le CRM, la fidélisation, l'emailing, le viral et le buzz. La meilleure stratégie est celle qui permet d'atteindre ses objectifs sans avoir à se battre. Sun-Tsu

17 septembre 2009

Désir d'avenir ou quand un flop devient star du net

Ça devait arriver.

Suite à la parution du nouveau site de Ségolène Royal "Désir D'avenir", il y a eu beaucoup de bruit sur le net.
Beaucoup de bloggeurs, d'agences, de responsables internet réagissent gentiment pour donner leur point de vue.

Ce site est vu comme amateur, dépassé, voire digne des années 90 (Oh my god).
Certaines erreurs fondamentales peuvent laisser pantois comme la possibilité "d'imprimer cette page", ce que personne ne fait ou presque sur un site politique, d'autant que l'intéressée se veut branchée écolo. Pour le coup, c'est raté.


"Effet papillon" comme dirait Bénabar : l'information a circulé : le site a coûté 41.860 euros d'après l'Express, et la facture émane d'une entreprise tenue par le compagnon de Ségolène Royal.

Parmi les erreurs de communication politiques, celle ci en est une belle. Et depuis les commentaires sur tous les sites s'enchainent, fustigeant l'inadéquation entre le prix du site et ce qui a été produit.

Il est clair qu'une bonne agence web, pour 41.860 euros, sait produire des choses de bonne qualité. Quand je suis personnellement tombé sur le site pour me faire mon idée, j'ai cliqué "back" en me disant que je m'étais planté de résultat Google. Mais non...


Deuxième Effet Kiss Cool : le temps des parodies.

C'est la mode en ce moment, quand on tombe sur un phénomène web amusant, on fait une parodie et le buzz s'amplifie.

Parmi les grandes créations artistiques diverses :
Désir de fail, désir d'endives, et même un désir d'avenir generator pour faire sa propre version ont vu le jour sur la toile. Ce générateur vous permettra de participer à un concours de la plus belle parodie. Fleurit même une boutique de produits dérivés tentant de surfer sur la vague.


And the Winner is

Mais le plus fort est un bon vieux détournement imaginé sur une scène phare du film "La Chute".
Enormissime et déjà culte. Bon il y a un peu de jargon et le discours est, disons, fleuri, mais tous ceux qui touchent un peu au web vont se bidonner joyeusement.


Le côté positif de tout cela :

On parle de Ségo à toutes les sauces, le Buzz fait cartonner l'audience du site et on peut même se demander si cela ne fait pas partie d'une stratégie, orchestrée pour attirer un flux de visiteurs avant de mettre une version plus pertinente en ligne. Mais c'est certainement le seul point positif dans un océan de critiques.

Le(s) côté(s) négatif(s) :

No Comment. Hormis l'intéressée, je ne trouve pas beaucoup de soutiens sur la toile à ce qui a été pondu pour 41.860 euros. Ségo pourra toujours essayer de diffuser son message, pas sûr qu'il parviennent au visiteur sans qu'il fasse une crise d'épilepsie en arrivant sur la homepage aux couleurs criardes. Dégradation de l'image,  discours décrédibilisé, dilution du message initial... Ça coûte cher une boulette sur le web.


Comme dit le proverbe à propos:  l'enfer est pavée de bonnes intentions.

Posté par vincentmorin à 17:09 - Billet d'humeur - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire