Vincent Morin Blog : e-marketing emailing & buzz

Actu et techniques e-marketing, le CRM, la fidélisation, l'emailing, le viral et le buzz. La meilleure stratégie est celle qui permet d'atteindre ses objectifs sans avoir à se battre. Sun-Tsu

26 novembre 2008

Spam en 2008 : +400% et des internautes trop naïfs

spam_pourri


La crise ne touche pas tout le monde : l'activité des spammeurs a cru de 400 % en 2008, selon Secuserve, éditeur de filtres anti-spam.

En moyenne, les internautes reçoit 5 spams chaque semaine. Et manifestement, ils ne s'en méfient pas assez.

Pour rappel, le phishing est une technique qui vise à se faire passer pour une banque, une loterie ou un site de e-commerce, afin de récupérer des données confidentielles. (Adresse, mot de passe, données personnelles...)

25 % des internautes estiment que ces messages sont honnêtes.
L'augmentation croissante du nombre de spammeurs vient certainement de là.

Le spam est encore très souvent associé à de la simple publicité sauvage, pour faire la promo de produits plus ou moins légaux. Mais pour 25 % des internautes, il n'est pas dangereux. Ou du moins, il est assimilé aux nombreux prospectus qui s'accumulent dans votre boite aux lettres physique, juste énervant mais pas dangereux.

Hors, le piratage de données personnelles, qui pourront être utilisées ou revendues plusieurs fois au marché noir, est bien plus dangereux que la simple pub non sollicitée. Les bases d'adresses pourries circulant et étant copiées plusieurs fois, cela fait mathématiquement augmenter le volume global de spam envoyé.

Parfois, cela va jusqu'à récupérer les données bancaires, pour que le spammeur fasse des virement vers son compte depuis le compte bancaire piraté... Heureusement que la plupart des banques sécurisent l'ajout de nouveau destinataire pour les virements.

Pour sécuriser les échanges par emails, les logiciels de messagerie et les navigateurs sont évidemment de plus en plus perfectionnés. Le filtrage de contenu, le paramétrage des serveurs d'envoi, les filtres de réputation, sont pris en compte dans la qualité de livraison.



La punition générale

Il devient donc de plus en plus compliqué de livrer correctement (inbox) des messages
. La boite de réception est un peu le Saint Graal moderne, après lequel tout le monde court. Donc tout le monde en souffre, y compris les e-commerçants qui font très bien leur boulot.  Les webmails de type hotmail ou yahoo ont développé des programmes de certification, dont j'ai parlé précédemment, pour augmenter les chances de livrer les messages à bon port.

Pour compenser, les spammeurs rivalisent d'ingéniosité et de créativité en concevant des spams de plus en plus intrusifs et dangereux.

Toutefois, rien n'empêchera un internaute d'ouvrir un email de loterie inconnue et de compléter un profil pour tenter sa chance, ou de donner son mot de passe à un faux service client qui prétend l'avoir perdu.

Si ce n'est le bon sens...

Posté par vincentmorin à 10:27 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires

    Un rappel utile

    Bonjour,

    Nous vous remercions de ce rappel. Les spammeurs, se positionnant dans l'oublie, réapparaissent au moment où l'on s'y attend le moins.
    Mais comment faire la différence entre le spam et la fraude? C'est une attention de chaque instant.

    Meilleures salutations

    Gilles SAUNIER
    En charge des e-mailings
    Les Hôtels LJF

    Posté par LJF, 26 novembre 2008 à 10:19

Poster un commentaire